Football


Boycott du National Foot : quand Moundounga tacle la LINAF


Suite au refus des clubs de D1 de reprendre le National Foot depuis deux week-end le ministre des Sports a organisé une séance de clarification avec la Ligue National de Football (LINAF) et les responsables desdits clubs.

Publié le 16 mai 2013 à 16h17min par Arnaud MBENG
Màj : 17 mai 2013 à 08h46min
Boycott du National Foot : quand Moundounga tacle la LINAF
A lire aussi

En présence du président de la LINAF, Birinda, de Dieudonné Ndoumbou, responsable du comité de normalisation de la Fédération gabonaise de football (Fégafoot) et des représentants des clubs, Séraphin Moundounga a tenu une séance de clarification où il a invité chaque participant à échanger sur les raisons du boycotte du National Foot.

Il ressort de cette séance de clarification selon Séraphin Moundounga que « la responsabilité est entièrement au niveau de la LINAF qui a déposé avec du retard les justificatifs des premiers décaissements mis à leur disposition par le ministère du Budget ».

Selon plusieurs sources, cette sortie du ministre des Sports n’est pas sans doute pour apaiser le climat qui serai tendu entre lui et l’expert espagnol Jaume Ferrer, un des responsables de la LINAF.

Pour rappel, les clubs de D1 boycottent le National Foot, pour le non-versement par la LINAF de la subvention mensuelle allouée aux clubs.

Depuis lors le calendrier de la poursuite du National Foot reste suspendu à la 23e journée.

Dans la même rubrique

Retrouvez Foot241 sur...

FACEBOOK
TWITTER

Foot241 sur Twitter@foot241