L’après Camacho


Un trio d’anciens d’Azingo pour conduire les Panthères du Gabon à la CAN 2019 !


Annoncé pour ce mardi au plus tard, c’est finalement ce mercredi soir que la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT) a annoncé un collège d’entraîneurs locaux en remplacement de l’Espagnol José Antonio Camacho. Selon un communiqué de presse du Comité exécutif de la FEGAFOOT parvenu à la rédaction de Foot241, c’est désormais à Pierre Aubameyang et Daniel Cousin que reviendra l’impérieuse mission de qualifier notamment le Gabon pour la prochaine CAN de football au Cameroun. Tous anciens capitaines de l’ère Azingo national, l’ancien nom des Panthères.

Publié le 19 septembre 2018 à 23h28min par La rédaction de Foot241
Màj : 19 septembre 2018 à 23h28min
Pierre Aubame, Daniel Cousin et François Amegasse ont été choisis mercredi pour diriger les Panthères du Gabon
A lire aussi

L’après Camacho a désormais un visage ou plutôt un double. Après plusieurs jours d’attente, la FEGAFOOT a finalement tranché pour un collège d’entraîneurs nationaux pour reprendre le flambeau entaché de la sélection nationale. Depuis ce mercredi soir, c’est désormais au père de la star gabonaise Pierre-Emerick Aubameyang, Pierre Aubame Yaya, et à l’ancien manager général de l’ère Camacho, Daniel Cousin, que la fédération a confié l’avenir du onze national.

A ce duo national d’entraîneurs, s’ajoute François Amegasse promu manager général. Un trio censé ramener la confiance perdue avec les supporters et surtout assurer la qualification quelque peu compromise du Gabon à la prochaine CAN 2019 au Cameroun. Dans son communiqué, la fédération indique avoir mené « des consultations » depuis l’éviction de Camacho « en tenant compte d’une part, de notre volonté de nous qualifier pour la CAN 2019 au Cameroun et, d’autre part, des aspirations de l’opinion sportive nationale ».

« Devant l’urgence et le contexte, poursuit le communiqué, il a été décidé de constituer, autour des Panthères du Gabon, un collège d’entraîneurs ayant une très bonne connaissance du football Gabonais et de son environnement ». Sous-entendu donc que le staff Camacho n’avait pas ces aptitudes et qualités recherchées.

De plus, souligne le comité exécutif de la FEGAFOOT, « ces trois anciens capitaines de l’équipe nationale de football ont le mérite d’avoir, pour eux, la légitimité du terrain et l’expérience des compétitions de haut niveau pour transmettre leur vécu et leur savoir-faire à l’équipe ».

Un passif que l’on attend de voir à l’œuvre pour sauver les meubles de notre football national englué dans des performances humiliantes sinon en mi-teintes. A désormais nos anciennes gloires nationales de donner aux Panthères du Gabon leur respectabilité d’antan et surtout de leur permettre de renouer avec les victoires qui ont semblé inatteignables depuis deux ans !

Dans la même rubrique

Retrouvez Foot241 sur...

FACEBOOK
TWITTER

Foot241 sur Twitter@foot241